Activité qui connaît un grand engouement ces dernières années, l’organisation de vide-greniers lorsqu’on est un
particulier est une chose très simple à réaliser. Si vous souhaitez vider votre maison, vous devez tout d’abord
savoir que ce type de rassemblement est soumis à une réglementation spécifique. Que vous réalisiez cet événement sur
votre terrain privé, au sein de votre domicile ou sur la voie publique, attention à bien vous informer auparavant.
Déclarations préalables, autorisations, limitations de durée, conditions à remplir… Pour vendre vos objets
personnels, voici les étapes à respecter !

Les trois options pour organiser un vide-greniers en tant que particulier

Organiser un vide-greniers chez soi

La première possibilité qui s’offre à vous est la suivante : vous pouvez choisir de le faire au sein de votre domicile. Vous êtes alors le seul exposant, et vendez vos propres objets personnels usagés (la vente d’objets neufs étant interdite et dédiée aux professionnels), ou vos anciens vêtements (dans le cadre d’un vide-dressing par exemple).

Pour organiser un vide-greniers chez soi, aussi appelé “vide-maisons”, l’organisateur particulier est tenu de remplir une déclaration préalable de vente au déballage, qu’il adresse au maire de sa commune au plus tard 15 jours avant le début de la manifestation. Cette dernière doit être accompagnée de la pièce d’identité de la personne qui organise la vente ou le déstockage.

Vous pouvez réaliser cette déclaration préalable via le formulaire cerfa
n°13939*01
. Ne prenez pas cette étape à la légère : en tant que particulier, l’omettre pourrait vous coûter 15000 € d’amende.

Une fois que ce formulaire est rempli, il vous suffit de l’envoyer par lettre recommandée avec accusé de réception au Maire de votre commune.

Organiser un vide-greniers sur terrain privé

Si vous souhaitez organiser un vide-greniers qui réunit plusieurs exposants, vous pouvez le faire sur votre propre terrain
privé
, dans un jardin ou dans un champ qui vous appartient.
Sur une manifestation de ce type, on retrouve plusieurs exposants particuliers ou professionnels. La règlementation à respecter est alors différente, et vous devez prendre en compte plusieurs points :

1) La déclaration préalable de vente au déballage : comme pour l’organisation d’un vide-greniers au sein même de votre domicile, cette étape est obligatoire et doit être réalisée au plus tard 15 jours avant le début de l’évènement.

2) Le registre des
vendeurs
: vous devez tenir ce document, qui sera à la disposition des services fiscaux, des douanes et des autorités de contrôle durant toute la manifestation. Les informations à y indiquer sont différentes en fonction du statut du participant : professionnel, association ou particulier. A la fin du vide-greniers, vous déposerez ce registre dans un délai maximum de 8 jours à la mairie de votre commune.

3) Les vendeurs non professionnels doivent signer une attestation sur
l’honneur
indiquant qu’ils n’ont pas participé à deux autres événements de même nature au cours de l’année civile et qu’ils ne vendent que des objets personnels usagés. Ces documents devront être soigneusement conservés par l’organisateur du vide-greniers, pour d’éventuels contrôles ultérieurs.

Organiser un vide-greniers sur la voie publique

La dernière option qui s’offre à vous si vous êtes un particulier et que vous souhaitez réaliser votre propre vente au déballage, est de l’organiser sur la voie publique. Vous êtes alors tenu d’effectuer une demande d’autorisation
d’occupation temporaire du domaine
public
en même temps que votre déclaration préalable de vente au déballage, et ce 3 mois avant la date de votre évènement. Vous y indiquez le type de manifestation que vous souhaitez réaliser, la date, le lieu, ainsi que les coordonnées de l’organisateur.

Le jour de l’évènement, tout comme pour les deux options précédentes, vous devez tenir un registre des vendeurs.

Après avoir abordé tous les points concernant la règlementation qui s’applique lorsqu’on organise un vide-greniers en tant que particulier, nous allons maintenant nous intéresser à la logistique et aux astuces pour y attirer du monde. Que prévoir ? Y-a-t-il des frais à anticiper, des taxes à payer ? Nous faisons le tour de toutes les questions que vous vous posez en 4 conseils !

Les 4 clés du succès pour réussir son vide-greniers en tant que particulier

Choisir la bonne date et le bon lieu pour attirer du monde

C’est décidé, vous souhaitez organiser votre propre vente au déballage ! Pour mettre toutes les chances de votre côté et rassembler un grand nombre de visiteurs, le lieu de l’événement que vous choisissez doit être bien desservi, et facile à trouver. Pensez alors à le flécher correctement au sein de la commune. Pour savoir ce que vous êtes en droit de faire ou non à ce sujet, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre mairie.

Afin de sélectionner la date la plus propice et attirer ainsi un maximum de monde à votre vide-greniers, évitez de l’organiser en même temps que d’autres grandes manifestations : rassemblements, foires, salons… Fuyez au maximum la concurrence, pour être sûr de ne pas vous retrouver sans visiteur le jour J !

Effectuer le plan de son vide-greniers pour s’y retrouver

Si vous souhaitez faire participer plusieurs vendeurs (professionnels ou particuliers) à votre manifestation, organiser en amont l’installation de chacun de vos exposants est une étape primordiale.

Pour éviter les pertes de temps le jour J, pensez à placer chaque participant au fil de son inscription sur un plan que vous aurez réalisé. Les outils de réservation en ligne tels que
MyBrocante vous aideront en ce sens. Grâce à une carte interactive, vous avez une vision claire de l’ensemble de votre vide-greniers, et pouvez choisir comment l’agencer. Elle vous aide à délimiter précisément l’espace disponible pour votre rassemblement, et à effectuer le métrage de chaque stand, grâce à la représentation globale qu’elle vous permet d’avoir.

Les assurances auxquelles il faut penser

Si vous organisez votre vide-greniers sur un terrain privé ou sur l’espace public, et que plusieurs exposants participent à votre manifestation, vous devez prendre des mesures de sécurité.

Veillez à ce que votre assurance responsabilité civile prenne en charge les conséquences financières des dommages matériels et corporels causés à un tiers. Grâce à elle, l’assureur se substitue à l’assuré civilement responsable pour indemniser les victimes. Pour être certain que l’ensemble de votre événement est couvert (toujours dans la mesure de deux manifestations par an), nous vous conseillons impérativement de contacter votre assurance.

Réaliser la communication de votre vide-greniers

Le seul investissement qui peut s’avérer utile lorsque vous souhaitez organiser un vide-greniers en tant que particulier, est celui de la communication : quels moyens voulez-vous mettre en œuvre pour attirer le public sur votre évènement ? Aujourd’hui, avec internet et les réseaux sociaux, vous verrez qu’on peut très facilement faire la promotion de sa manifestation à moindres coûts !

Vous pouvez tout d’abord créer un évènement
sur Facebook
, y inviter vos amis, puis le partager dans différents groupes de passionnés comme Chineurs de
Brocante
. Vous aurez alors la possibilité de parler de votre manifestation avec un public averti.

Pour réaliser gratuitement des flyers ou des affiches originales et au design professionnel, utilisez le site Canva.

Enfin, n’oubliez pas de faire l’annonce de votre vente au déballage sur des sites spécialisés, comme l’agenda MyBrocante, ou encore Point De Chine.

Sur ces différents supports, indiquez clairement la date et le lieu de votre événement, et réalisez une courte liste des objets que vous souhaitez y vendre. Elle permet d’éviter quelques déplacements inutiles, et peut donner envie aux potentiels acheteurs de venir à votre manifestation.

En bref, voici ce qu’il faut retenir pour organiser avec efficacité votre vide-greniers en tant que particulier :

  • Réaliser une déclaration préalable de vente au déballage au plus tard 15 jours avant la manifestation si
    elle a
    lieu
    sur un terrain privé, et 3 mois avant si elle a lieu sur la voie publique.
  • Faire une demande d’autorisation d’occupation temporaire du domaine public si vous organisez votre
    vide-greniers
    sur
    la voie publique.
  • Tenir avec précision un registre des vendeurs.
  • Organiser la logistique au préalable pour ne pas être pris de court le jour J : matériel (tables, bancs…),
    fléchage,
    plan, délimitation des emplacements.
  • Vous renseigner auprès de votre assurance pour savoir si vous êtes bien couvert.
  • Communiquer en amont sur votre événement en vous aidant des quelques outils cités.

Et bonnes ventes !

Bonus : notre petite sélection de sites où diffuser votre événement :

www.timeout.fr
www.tousvoisins.fr
stillinparis.com
www.evous.fr
www.parisgratuit.com
www.vivastreet.fr
www.pointsdechine.com
www.lePetitGratuit.fr
www.lesparticuliers.fr
www.annonces.fr
www.1000-annonces.com
www.mes-occasions.com
www.vitannonce.com
www.marche.fr
www.annonces.com

Sans oublier www.MyBrocante.fr 😉