Que vous soyez un particulier, un professionnel, une collectivité ou encore une association, vous y êtes
autorisés… mais sous certaines conditions, et en suivant quelques règles. Quelle est la marche à suivre ? Quels
statuts adopter, et à quels régimes fiscaux serez-vous rattaché ? Quels outils peuvent vous aider dans
l’organisation d’une vente au déballage ? Comment optimiser son temps et son argent ? Tant de questions sur
lesquelles nous faisons le point avec vous.

Organiser un vide-greniers en tant que collectivité

Les défis à relever pour organiser un vide-greniers

Pour dynamiser les villes ou certains quartiers, les collectivités sont de plus en plus nombreuses à s’intéresser à
l’organisation de vide-greniers et de brocantes. Deux options s’offrent alors à elles :

  • Elles peuvent choisir d’organiser la manifestation elles-mêmes, et de prendre toutes les étapes en charge de
    bout en bout : recrutement des exposants, choix de l’emplacement, gestion des réservations, logistique,
    communication…
  • Elles peuvent sous-traiter la totalité de l’organisation du vide-greniers à des professionnels, des associations
    ou des comités des fêtes, qui s’occuperont de tout pour elles.

C’est vers cette seconde option qu’un grand nombre de collectivités se tournent, tant l’organisation d’une vente au
déballage peut être chronophage : le manque de ressources en interne, la multitude des tâches à gérer, les recettes
à encaisser… Les domaines à prendre en charge sont nombreux, et sans une planification rigoureuse, l’organisation
d’un vide-greniers peut vite devenir un casse-tête. Mais plutôt que de sous-traiter la totalité de la manifestation,
les collectivités, se tournent de plus en plus vers une troisième option en choisissant un mode de fonctionnement
qui leur permet de gagner du temps : les outils de réservation en ligne.

Les logiciels de réservation en ligne

Lorsqu’elles souhaitent organiser des vide-greniers, les collectivités s’intéressent de plus en plus aux outils de
réservation en ligne, qui leur permettent de se simplifier la tâche.
MyBrocante
et TrocMalin en font partie : ces outils offrent un gain de
temps et prennent toutes les étapes de l’organisation en charge : de la réservation jusqu’à l’encaissement des
recettes, en passant par la gestion des plans, des factures… le logiciel s’occupe de tout.

Habilité à collecter des recettes publiques car il utilise un système de paiement recommandé par la DGFIP (nommé Payline), l’outil MyBrocante propose une solution de paiement en ligne sécurisée et simplifiée.

De plus, les organisateurs peuvent avoir une vision globale de la manifestation grâce à la carte
MyBrocante : les problèmes liés au placement des exposants sont alors supprimés. L’automatisation
permet de guider chacun d’entre eux vers le bon emplacement le jour du vide-greniers, grâce à un système de pass qui
le géolocalise sur la carte.

L’avantage n°1 des logiciels de réservation en ligne est le gain de temps considérable qu’ils apportent. Si les
collectivités ont tout intérêt à l’utiliser, les professionnels et associations ne sont pas en reste. Pour
centraliser les réservations et réduire la charge de travail, ces solutions rencontrent un franc succès.

Organiser un vide-greniers en tant que professionnel

Comment organiser un vide-greniers lorsqu’on est professionnel ?

Si vous êtes professionnel, vous pouvez organiser autant de vide-greniers que vous le souhaitez au cours de l’année.
Certaines entreprises, spécialisées dans l’organisation et la gestion de manifestations telles que les vide-greniers
et les brocantes, en organisent jusqu’à 200 par an.

Elles prennent alors en charge l’organisation de la manifestation de bout en bout, en gérant l’accueil des
commerçants, la logistique, le montage des stands, l’organisation des opérations de communication, l’entretien, le
nettoyage…

Les professionnels qui organisent de nombreuses manifestations au cours de l’année peuvent également utiliser les
outils de réservation en ligne tels que MyBrocante et TrocMalin. Si les avantages sont nombreux, ce type d’outil vous permettra
surtout de centraliser les données de l’ensemble de vos manifestations et d’y accéder facilement, pour optimiser
votre temps et votre argent.

 

Les statuts possibles pour organiser un vide-greniers en tant que professionnel

Si vous souhaitez commencer à organiser des vide-greniers de façon régulière, à petite échelle, un statut
intéressant pour vous lancer peut être celui de la
micro-entreprise
. Lorsque votre activité fonctionnera, et que les bénéfices deviendront plus importants
(attention à ne pas dépasser certain plafonds de chiffre d’affaires), vous pourrez alors modifier votre statut juridique, en
prenant garde à comparer les différents avantages et inconvénients, et à choisir celui qui convient le plus à votre
situation.

Vous pourrez alors choisir de passer en EI, EIRL, EURL, ou SASU, si vous vous lancez dans cette activité seul.

Si vous vous lancez à deux ou à plusieurs, les statuts sur lesquels vous pouvez vous renseigner sont les suivants :
SARL, SAS, SA.

Organiser un vide-greniers en tant qu’association

Afin de faire vivre leur activité et de pallier les baisses ou suppressions de subventions, de plus en plus
d’associations se lancent dans l’organisation de vide-greniers. Si cela peut être un moyen efficace de générer des
recettes, attention toutefois : si vous souhaitez, en tant qu’association, vendre des objets durant ce
vide-greniers, ce devra être des objets personnels usagés, donnés par des particuliers.

Bon à savoir : les associations qui souhaitent organiser des vide-greniers sont exonérées des impôts commerciaux, à
raison de 6 manifestations par an. Cette activité ne doit donc pas être une activité régulière et par conséquent
concurrentielle : l’association n’est pas autorisée à réaliser d’activité exclusivement commerciale.

Pour soulager les bénévoles qui s’occupent de l’organisation du vide-greniers, les outils de réservation en ligne
tels que MyBrocante trouvent également leur place : ils vous permettront d’automatiser l’ensemble des processus et
de réduire la charge de travail, permettant ainsi aux bénévoles de se concentrer sur d’autres tâches plus
essentielles.

Organiser un vide-greniers en tant que particulier chez soi

Si vous êtes un particulier et que vous souhaitez organiser un vide-greniers, c’est tout à fait possible. Pour
vendre vos objets d’occasion, rien de plus efficace que d’organiser sa propre vente au déballage. Pour cela,
quelques règles sont à connaître :

  • Vous ne pourrez pas organiser plus de deux manifestations de ce type par an. En revanche, le vide-greniers
    pourra se dérouler sur plusieurs jours consécutifs, et sera considéré comme un seul et unique évènement ;
  • La vente d’articles neufs sera alors interdite, vous ne serez autorisés qu’à vendre vos objets personnels et
    usagés.

Si vous organisez votre vide-greniers sur un terrain privé, n’hésitez pas à consulter notre article « Organiser un vide-greniers
sur terrain privé
» : vous y trouverez de nombreux conseils qui garantiront le succès de votre évènement.

Les obligations pour tous les organisateurs de vide-greniers

La déclaration préalable de vente au déballage

Que vous soyez un particulier, un professionnel ou une association, lorsque vous souhaitez organiser un vide grenier
ou une brocante, vous devez faire une déclaration préalable de vente au déballage, et l’adresser au maire de la
commune où se tiendra l’évènement. Vous joindrez à cette déclaration une carte d’identité (celle de l’organisateur).

Les délais que vous devez respecter pour déclarer une vente au déballage sont les suivants :

Afin de remplir votre déclaration préalable, vous pouvez utiliser le formulaire cerfa n°13939*01.

C’est un formulaire simple et rapide à remplir, sur lequel vous indiquerez vos coordonnées, et le lieu où se tiendra
votre manifestation.

Le registre des vendeurs

Lorsque vous organisez un vide-greniers, vous devez obligatoirement tenir un registre de tous les vendeurs qui
participeront à votre manifestation.

Lors de l’inscription sur ce registre, chaque vendeur particulier est alors tenu de fournir une attestation sur
l’honneur qui indique qu’il n’a pas participé à plus de deux manifestations de ce type (brocante, vide-greniers,
vide-maisons…) dans l’année (sous peine d’une amende de 1500 € !)

Les professionnels quant à eux ne connaissent pas de limitation de participation.

Pour les participants particuliers, vous veillerez à indiquer sur ce registre des
vendeurs
les noms, prénoms, adresse, numéro de la carte d’identité, ainsi que la date de délivrance et le nom de
l’autorité qui l’a établie. Pour les professionnels,
veillez à indiquer en plus de ses coordonnées, la dénomination et le siège social. Pour les associations, indiquez
simplement le nom, ainsi que l’adresse du siège social.

Si vous souhaitez organiser un vide-greniers, vous possédez désormais tous les outils qui pourront vous appuyer
dans cette mission. Particuliers, professionnels, collectivités, associations : chacun peut organiser à son
échelle ce type de manifestation. Alors n’hésitez plus ! Et si vous souhaitez vous simplifier la tâche,
n’oubliez pas vos alliés : MyBrocante et Troc Malin vous aideront à faire de cet évènement une réussite
!