Comment organiser un vide-greniers chez soi : nos conseils et astuces

20 Fév 2018

Le coin des experts > Organisateurs > Conseils vide-greniers > Comment organiser un vide-greniers chez soi : nos conseils et astuces

Les brocantes et vide-greniers sur les lieux publics connaissent de plus en plus de succès et mettent la consommation collaborative à l’ordre du jour. Suivant cette dynamique, une nouvelle tendance explose : l’organisation de vide-greniers chez soi. Appelés alors vide-maison, ou parfois plus spécifiquement vide-garage ou vide-dressing, ces événements sont organisés par de nombreux particuliers qui souhaitent vendre leurs objets d’occasion. Explications, démarches, et conseils pour réussir chacune de vos manifestations : voici tout ce que vous devez savoir !

Organiser un vide-greniers chez soi : les solutions qui existent

Le vide-maison (ou vide-appartement)

Souvent mis en place lors d’une succession ou d’un déménagement, il permet de mettre en vente, durant une journée ou un week-end, tous les objets, meubles et bibelots qui se trouvent au sein de votre domicile.

C’est un événement simple et rapide à réaliser, pratique pour désencombrer. Véritable tendance, ce type de vente au déballage connaît un réel succès auprès des vendeurs qui souhaitent éviter les déplacements et accueillir les acheteurs dans le confort de leur maison, sans les contraintes liées au temps ou à la logistique !

Le vide-garage

Comme son nom l’indique, et contrairement au vide-maison, le vide-garage concerne un espace particulier de votre domicile. Pour le débarrasser avant un déménagement ou après des travaux, vous pouvez y vendre tout ce qui ne vous sert plus : outils de bricolage, de jardinage, tondeuses, ateliers…

Aux Etats-Unis, le « garage sale » (en français vente de garage) est une pratique très courante qui connaît un grand engouement. Ces mini-brocantes privées étaient à l’époque organisées par les expatriés qui rentraient au pays. Aujourd’hui, elles fleurissent partout chez les américains qui sont de plus en plus nombreux chaque année à ouvrir les portes de leur garage pour se défaire des biens dont ils n’ont plus l’utilité.

Le vide-dressing

Pour faire le tri dans vos armoires c’est la solution à privilégier. Très efficace pour se débarrasser des vêtements qui s’entassent, que vous ne souhaitez plus mettre, ou qui ne vous vont plus, organiser un vide-dressing chez soi est devenu une pratique courante.

Phénomène grandissant, il s’en réalise toujours plus chaque année, pour le plus grand bonheur des adeptes de mode qui trouvent parfois des trésors à tout petits prix.

Quel que soit le type de manifestation qui vous attire, notez qu’il sera soumis à une réglementation stricte. Voyons ensemble quelles sont les formalités à suivre !

Les obligations légales à prendre en compte

Déclarer son vide-greniers à la mairie

Que vous prépariez un vide-maison, un vide-garage ou un vide-dressing, la loi est la même : la vente de biens personnels et usagés doit faire l’objet d’une déclaration préalable par lettre recommandée auprès de la mairie de votre domicile, au moins deux semaines avant la date prévue.

Vous accompagnerez ce formulaire d’une pièce d’identité, et attendrez de recevoir une réponse du Maire avant de communiquer sur votre événement. Lorsque l’on organise un vide-greniers chez soi, afin de ne pas voir sa demande refusée, il peut être souhaité de prouver à la mairie que cette opération est nécessaire, et qu’elle peut être utile aux habitants de la commune. Indiquez que vous videz votre maison avant de déménager, ou que vous désirez réaliser des travaux dans une habitation très encombrée par exemple.

Attention : si vous déclarez mettre en place cette manifestation au sein de votre domicile, vous ne pouvez pas déborder sur l’espace public : votre trottoir ne doit alors pas être utilisé pour mettre en valeur vos objets d’occasion !

Durée, fréquence : quelle réglementation ?

En tant que particulier, vous pouvez organiser un vide-greniers chez vous au maximum deux fois par an. Les manifestations ne doivent pas dépasser une durée de deux mois, et peuvent donc se dérouler sur plusieurs jours consécutifs.

Nous vous conseillons de planifier votre vide-maison au moins huit semaines à l’avance : vous aurez ainsi le temps nécessaire pour faire les démarches administratives et avoir l’accord de la mairie sans vous presser.

Mais alors comment choisir la juste date, les bons objets, et vous préparer au mieux ? Voici nos conseils !

Les astuces pour réussir un vide-greniers chez soi

 Choisir la bonne date

Pour vendre efficacement, vous pouvez choisir de réaliser votre événement à la rentrée, ou au printemps. Lorsque les beaux jours arrivent, les acheteurs se montrent plus enclins à aller flâner au milieu des ventes au déballage.

Prenez garde à la concurrence : avant de fixer la date, veillez à ce qu’aucun autre grand rassemblement ne soit programmé aux alentours : foires, courses sportives, marchés… Préférez les week-ends calmes ou les vacances scolaires, afin d’attirer le plus de monde possible.

Prévenir ses voisins

Si vous décidez de vous lancer, prévenez votre voisinage afin qu’il ne soit pas surpris du bruit et du flux de personnes que l’événement pourrait engendrer. C’est aussi l’occasion de l’informer et de l’inviter à participer… Laissez des flyers qui récapitulent la date, l’horaire et les principaux bibelots qui seront disponibles.

Choisir les objets qui se vendent facilement

Pensez à mettre en valeur tous les biens que vous souhaitez vendre : ils doivent être visibles et le visiteur ne doit pas avoir à fouiller pour trouver ce qu’il convoite. Aérez votre espace afin que tout le monde puisse circuler librement.

Lorsqu’on organise un vide-greniers chez soi, il est essentiel de rassembler les objets en fonction de leur catégorie afin que le futur acquéreur s’y retrouve. L’étiquetage peut être aussi un atout pour vendre efficacement : indiquez le prix, la taille, l’année, et une ou deux informations qui peuvent déclencher l’acte d’achat (authenticité, rareté…). Cette étape, qui peut sembler fastidieuse, vous permettra de gagner un temps précieux le jour J : l’acheteur disposera des principales caractéristiques sous les yeux et n’aura pas à vous appeler pour chaque pièce qui l’intéresse.

Notez que lors d’un vide-dressing, les biens les plus compliqués à vendre sont les pantalons et les chaussures. Les t-shirts, pulls et chemisiers trouvent en revanche facilement preneur. Pour votre vide-garage, mettez en avant votre matériel de bricolage, toujours très recherché. Enfin, lors d’un vide-maison, les bandes dessinées, les jeux vidéo, les accessoires de puériculture et les ustensiles de cuisines sont très prisés !

Estimer la valeur de vos objets d’occasion

Là encore, tout dépendra du type d’événement vers lequel vous vous tournez :

  • Pour un vide-maison ou un vide-garage : si vous avez des tableaux, des meubles de valeur ou anciens, tournez-vous vers un commissaire-priseur qui saura vous aiguiller pour fixer le prix. N’hésitez pas à consulter notre guide sur l’estimation des objets d’occasion pour plus d’informations.
  • Pour un vide-dressing : nous vous conseillons de proposer un prix à 50% de la valeur d’achat. De façon générale, posez-vous toujours cette question « est-ce que j’achèterais ce vêtement à ce prix-là ? » Evitez d’être trop gourmand, l’essentiel est de vous désencombrer de pièces que vous ne mettez plus !

Communiquer avec justesse

La communication est le point à travailler pour garantir le succès d’un rassemblement que l’on organise chez soi. Nous vous préconisons d’y mentionner la nature des objets vendus : meubles, pièces anciennes, high-tech, électroménager… Si vous vendez beaucoup de biens de grande taille, précisez-le afin que les acheteurs puissent prendre leurs dispositions quant au transport.

Pour communiquer efficacement, misez sur les réseaux sociaux. Créez une page d’événement complète et attrayante et partagez-la auprès de vos amis et dans des groupes spécialisés (Chineurs de Brocantes). Pour compléter votre communication, utilisez les sites d’annonces, comme MyBrocante, ou vide-maisons.org, et n’oubliez pas de créer des flyers et des affiches que vous pouvez distribuer dans votre commune. Adresse, dates, lieu et type d’objets doivent apparaître clairement sur vos supports.

Nos astuces pour organiser vide-dressing chez soi

Pensez à trier judicieusement les vêtements dont vous souhaitez vous séparer : exit les t-shirt troués, tachés, trop abîmés, les bijoux cassés… La qualité des biens que vous présentez est primordiale pour rassembler du monde : c’est l’image de votre événement qui est en jeu !

Le jour J, pensez à tout le matériel indispensable : tables, cintres, portants, étiquettes, sacs plastiques… Préparez-vous au mieux : vous pouvez même mettre à la vente des tote bags pour dégager davantage de bénéfices.

Pour une ambiance conviviale, prévoyez quelques boissons et des petits gâteaux à grignoter, et pensez à la musique.

Adaptez-vous aux saisons, afin de proposer des vêtements qui correspondent aux besoins de vos potentiels acheteurs. Dans le cadre d’un vide-dressing, il est important de préciser le type de vêtements vendus (saison, accessoires, style…) lorsque vous communiquerez. Vous pouvez aussi choisir un thème et cibler ainsi un public : vintage, luxe, hommes, futures mamans… Vous attirez davantage de monde en étant spécifique !

Pour désencombrer votre maison, les options sont nombreuses ! Alors suivez nos conseils, et lancez-vous !